Règles générales d'écriture sur le forum francophone

A

Anonymous

Guest
Putain de nom de dieu de bordel de merde !!!!

J'ai viré un thread complet à cause de crétins qui n'ont pas lu celui-ci. Le français approximatif ne sera pas toléré ici, qu'on se le dise ! Les abrutis qui utilisent des abréviations et rendent leurs messages illisibles pour quelqu'un de normal vont se faire botter le cul !

Ce n'est vraiment pas le moment de me gonfler et vous pouvez aller pleurer sur un autre forum parce que 'Adolf Maverick' vous a fait des misères, je m'en cogne !

Apprenez à écrire correctement ou vous allez vous faire jeter. Le prochain qui me gonfle avec son écriture de merde se prendra mon pied au cul ! Putain, merde !!!!


:mad:

Faites pas chier le capitaine quand la mer est mauvaise, ok ???  <_<
 

porcnoz

Trooper
Pour le coup, je trouve que l'image qui s'affiche quand tu mets un message colle assez bien à ce que tu viens d'écrire...
En même temps, j'ai pas eu le temps de lire les messages incirminés. A moins que tu faisais référence à un sujet qui portait sur le concert de Maiden à Paris où la liste des chansons jouées en concert était donnée.

Peut-être faut-il excuser ces personnes qui ne doivent pas venir souvent s'exprimer sur le forum...
 

JackKnife

A Vivid example of masculine pulchritude
porcnoz said:
Pour le coup, je trouve que l'image qui s'affiche quand tu mets un message colle assez bien à ce que tu viens d'écrire...
En même temps, j'ai pas eu le temps de lire les messages incirminés. A moins que tu faisais référence à un sujet qui portait sur le concert de Maiden à Paris où la liste des chansons jouées en concert était donnée.
Non, ce n'est pas ça je pense. Il s'agit d'un sujet lancé par un visiteur occasionnel, puis alimenté par d'autres occasionnels mais en langage sms-like. Ce genre de post est éliminé et tout le monde s'accorde à dire que c'est une excellente politique.

porcnoz said:
Peut-être faut-il excuser ces personnes qui ne doivent pas venir souvent s'exprimer sur le forum...
J'aimerais beaucoup lire plus de messages sur le forum francophone mais pas ce genre de messages. Je pense que notre forum n'est pas très actif précisément parce qu'il n'est pas toléré d'écrire comme une merde, du coup le gros des posts mal foutus se retrouvent sur d'autres forums que je ne nommerai mas. Au moins, quand on ouvre un topic ici on peut être certain de ne pas avoir à se farcir un texte (souvent) sans intérêt, sans humour et écrit en simili-C++

Pas de pitié pour les francophones qui se la jouent sms. Un grand plaisir de lire les non francophones qui nous font le plaisir de tenter leur chance en Français, qu'importe les erreurs (je suis très moyen en Anglais et pourtant je n'ai jamais eu de remarque sur les forums anglophones car je fais de mon mieux et les gens s'en aperçoivent... :blush:).
 
A

Anonymous

Guest
JackKnife said:
...je suis très moyen en Anglais...
C'est ça, précisément, en chaque langue. Souvent, c'est les natifs qui font des erreurs stupides et qui font preuve d'arrogance. Les non-natifs sont généralement modestes et font un effort, comme JackKnife ici. :)
 
A

Anonymous

Guest
En fait, la langue de Molière n'est pas des plus faciles et il est normal de faire des erreurs de temps en temps, francophone de naissance ou pas. Ce que je ne tolère pas est de voir le français massacré délibérément par des flemmasses qui ne sont pas foutus d'écrire "dans" ou "c'est" correctement. Ceux-là peuvent retourner à leurs téléphones portables et se branler avec. On n'a vraiment pas besoin d'eux ici.  :huh:
 

JackKnife

A Vivid example of masculine pulchritude
Serratia said:
Les non-natifs sont généralement modestes et font un effort, comme JackKnife ici. :)
Pas exactement car ici, c'est le forum Francophone... :smartarse:
 
A

Anonymous

Guest
JackKnife said:
Pas exactement car ici, c'est le forum Francophone...
Quoi?! Tu veux dire que tu fais pas d'effort ici? Insupportable! ;)
 
A

Anonymous

Guest
En fait, Serratia a parfaitement raison, Jack-O. Comme tu es Corse et que le français n'est donc pas ta langue maternelle, nous apprécions les efforts que tu fais pour essayer d'écrire correctement.  :halo:
 

JackKnife

A Vivid example of masculine pulchritude
Maverick said:
En fait, Serratia a parfaitement raison, Jack-O. Comme tu es Corse et que le français n'est donc pas ta langue maternelle, nous apprécions les efforts que tu fais pour essayer d'écrire correctement.  :halo:
Vous avez raison, je suis un type remarquable. On devrait m'élever au rang de modérateur car je suis un (bon) exemple vivant :smartarse:
 

chapito

Invader
Maverick said:
En fait, la langue de Molière n'est pas des plus faciles et il est normal de faire des erreurs de temps en temps, francophone de naissance ou pas. Ce que je ne tolère pas est de voir le français massacré délibérément par des flemmasses qui ne sont pas foutus d'écrire "dans" ou "c'est" correctement. Ceux-là peuvent retourner à leurs téléphones portables et se branler avec. On n'a vraiment pas besoin d'eux ici.  :huh:
je te prierai d'être poli, car si effectivement pour moi c'ertaines abréviations seulement les plus courrantes sont tout à fait tolérable , je suis au moins poli et je n'insulte pas les gens grossier personnages!!!
 

syl

Ancient Mariner
Maverick said:
Ceux-là peuvent retourner à leurs téléphones portables et se branler avec.
Jamais entendu parler d'un truc pareil. A l'occasion tu nous expliqueras la technique.
 
A

Anonymous

Guest
syl said:
Jamais entendu parler d'un truc pareil. A l'occasion tu nous expliqueras la technique.
AgenceNews | Le 2 novembre 2003 - 16:45 (http://www.matin.qc.ca/divers.php?artic ... 1102164009)

Du lubrifiant pour les téléphones cellulaires...

Durex vient tout juste de produire un nouveau lubrifiant, spécialement destiné aux téléphones cellulaires à vibreur... utilisés comme objets sexuels.

Selon une étude menée par Durex, l’utilisation détournée du portable à des fins sexuelles est en effet beaucoup plus fréquente qu’on ne le pense, et pas forcément dans les communautés les plus portées sur les pratiques sexuelles excentriques.

Bon nombre de femmes, mariées ou célibataires, et issues de milieux sociaux-professionnels variés, auraient recours à l’option vibreur de leur portable pour se procurer le plaisir interdit.

Conscient de cette réalité, Durex propose donc un lubrifiant spécialement étudié pour ne pas détériorer le téléphone, ce qui peut arriver avec des lubrifiants ou autre substituts plus traditionnels.

Elaboré en collaboration avec les équipes technique de Nokia, ce lubrifiant Durex garantit une utilisation répétée du téléphone portable dans sa fonction sexuelle sans aucun risque d’altération sur son mécanisme.

Prix : 1 dollar la dose, 10 dollars le parquet de 10.




Voilà voilà...  :innocent:
 

JackKnife

A Vivid example of masculine pulchritude
Maverick said:
AgenceNews | Le 2 novembre 2003 - 16:45 (http://www.matin.qc.ca/divers.php?artic ... 1102164009)

Du lubrifiant pour les téléphones cellulaires...

Durex vient tout juste de produire un nouveau lubrifiant, spécialement destiné aux téléphones cellulaires à vibreur... utilisés comme objets sexuels.

Selon une étude menée par Durex, l’utilisation détournée du portable à des fins sexuelles est en effet beaucoup plus fréquente qu’on ne le pense, et pas forcément dans les communautés les plus portées sur les pratiques sexuelles excentriques.

Bon nombre de femmes, mariées ou célibataires, et issues de milieux sociaux-professionnels variés, auraient recours à l’option vibreur de leur portable pour se procurer le plaisir interdit.

Conscient de cette réalité, Durex propose donc un lubrifiant spécialement étudié pour ne pas détériorer le téléphone, ce qui peut arriver avec des lubrifiants ou autre substituts plus traditionnels.

Elaboré en collaboration avec les équipes technique de Nokia, ce lubrifiant Durex garantit une utilisation répétée du téléphone portable dans sa fonction sexuelle sans aucun risque d’altération sur son mécanisme.

Prix : 1 dollar la dose, 10 dollars le parquet de 10.
Arf Arf :lol: Excellent! Voilà qui va redonner un sens à l'expression "sonner occupé".  :D
 
A

Anonymous

Guest
Je suis plutôt surpris (et content) de voir que l'on demande un minimum d'efforts dans la rédaction des messages. Ce n'est pas toujours le cas partout et surtout, lorsque l'on fait la remarque, on est souvent confronté à des gens qui simplement répondent "je m'en tape de mal écrire, on me comprend."
Or, autant j'estime que tout le monde peut faire des fautes (je n'ai jamais jusqu'ici rencontré de gens "parfaits"), autant je trouve inexcusable de se complaire dans son ignorance alors qu'il suffit souvent de consulter un dictionnaire ou un Bescherelle pour faire la lumière sur les deux ou trois points qui peuvent poser problèmes dans un post qui, souvent, se limite à quelques lignes (si ce n'est quelques mots).
Pour beaucoup, cela a l'air d'une sorte de snobisme "écrit", mais en fait, il y va tout simplement de la possibilité ou non de s'exprimer dans une langue riche qui permet les nuances.
Dans "1984", Orwell parle d'une Novlangue imposée. En gros, à partir d'un mot, "bon" par exemple, on supprime son contraire (qui  devient inbon), le superlatif (qui devient plusbon), etc. Or, l'erreur d'Orwell a été de se placer dans un abêtissement convenu et voulu par le pouvoir en place, alors que, naturellement, les gens vont vers cette facilité et cette diminution de la chose écrite qui équivaut à une diminution du sens. Le verlan et le langage SMS sont déjà des façons de simplifier la langue donc de réduire l'idée. L'on nous dit que l'académie française est un rempart contre cette tendance, je n'y crois guère à la vue de ce qui sort de ces braves vieillards verdâtres : le fait d'accepter "kiffer" dans le dictionnaire ou de tolérer des orthographes fausses pour certains mots qui finissent par devenir courant à force d'être mal écrits.
Vu que je viens de débarquer, je sais que je n'ai pas grand chose à dire sur les règles que l'on respecte ici, mais je voulais simplement dire à quel point je suis sensible au fait que, parfois, des gens pensent qu'il est important de ne pas tout résumer.
En supprimant les mots, nous supprimons les idées qu’ils contiennent. En dénaturant la langue, nous dénaturons notre capacité à la réflexion.
Ludwig Wittgenstein a dit « les limites de ma langue sont les limites de mon monde. » C’est vrai. Affreusement vrai. Ce qui ne peut être dit ne peut être pensé, et ce qui ne peut être pensé n’existe pas.
Lorsque l’on accepte que la jeunesse d’aujourd’hui soit ignorante et inculte, nous anéantissons une partie de notre univers, une partie de notre histoire, une partie de notre futur. Défendre une langue, ce n’est pas s’amuser par vain snobisme à étaler des règles dépassées, voire vieillottes, c’est s’accrocher à des fondations sans lesquelles rien ne sera jamais bâti.

Lire est une forme de liberté. Ecrire convenablement est une forme de respect pour les lecteurs.



[hr][/hr]
Lib said:
"Forum" est un mot français. Son pluriel est donc "forums". Le fait que ce mot vienne du latin n'y change rien.
Tu peux persister à vouloir employer ce mot sous sa forme latine et donc le décliner mais dans ce cas 2 choses :

- comme je l'ai dit plus haut, les mots étrangers, on les écrit en italique.
- dans ta phrase, "forum" doit se décliner à l'ablatif pluriel, on dit donc foris  :D

Bon, sans plaisanter, lorsque les mots sont entrés dans la langue française, il n'est pas la peine de respecter la forme latine, sinon, on s'en sort pas : comme je l'ai fait ici pour plaisanter, pourquoi ne pas décliner ces mots à tous les cas latins, tant qu'on y est.

Parfois, c'est la volonté de vouloir bien faire - comme tu l'as fait - c'est louable, mais pas utile. Dans certaines circonstances, je trouve cela plutôt pédant. Un exemple très classique est le mot "médias", qui s'écrit bel est bien avec un "s" au pluriel et qui se dit bien "média" au singulier. Certains disent médium au singulier, mais ils se fourent le doigt dans l'oeil, puisqu'un médium, c'est un voyant ! et on le sait de nos jours, plusieurs médiums ne vallent pas un média !  ;)

Désolé pour la leçon, mais c'est un de mes grand combat contre les moulins qui m'entourent. J'ai aussi celui de l'année zéro, mais plus tard.  :D

Bienvenue à toi !  :)
Tout à fait faux comme raisonnement, fora est bien le pluriel de forum, et peu importe ce que les franchouillards en disent. De la même façon, les "maîtres" ont réussi l'exploit de traduire n'importe comment des termes étrangers : New-York alors que l'on dit Nouvelle-Orléans (on se devrait de dire ou Nouvelle-York ou New-Orleans), karaté (avec un e accent aigu) alors que l'on dit kamikaze (que l'on devrait aussi prononcer kamikazé), bref, lorsque les règles franchouillardes sont stupides, il est normal de respecter la règle originale de la langue dont le mot est issu. Pour moi, un forum, des fora. Le reste c'est de la gentille polémique qui n'a de sens qu'ici. Le jour où les français auront des règles de conversions intelligentes, je conseillerai de s'y plier, en attendant, il vaut mieux se référer à la forme originelle du terme que l'on emploie. Autrement dit, un medium c'est un support et son pluriel est media, sans accent. On peut accepter médias dans la forme francisée, mais en aucun cas média qui ne veut rien dire. Un medium n'a jamais été un voyant, c'est au contraire une déformation du sens premier qui signifie bien "véhicule" si l'on veut trouver un mot approprié.
 

JackKnife

A Vivid example of masculine pulchritude
Neault said:
Tout à fait faux comme raisonnement, fora est bien le pluriel de forum, et peu importe ce que les franchouillards en disent.
i francesi fora  :ninja:












désolé  :D
 
A

Anonymous

Guest
Sale Corse ! Je te hais !  :p


Fluctuat nec mergitur, les aminches ! Non mais !  :bigsmile:
 

porcnoz

Trooper
Neault said:
(...) le fait d'accepter "kiffer" dans le dictionnaire (...)
Sauf que ça ce n'est jamais plus que l'adaptation d'un mot d'origine d'Afrique du Nord, le Maroc si je ne m'abuse d'ailleurs. La langue française étant une langue vivante, on a le droit de l'enrichir avec des termes venant d'autres langues.

(...) ou de tolérer des orthographes fausses pour certains mots
Là par contre, c'est quelque chose qui m'énerve. Au Québec, ils nous emmerdent en disant qu'on fait plein d'anglicismes. Alors, premièrement, ils en font plus que nous et, deuxièmement, on a au moins la décence de prononcer les mots empruntés aux autres langues comme s'ils faisaient partie de la notre  :uhm:, exemple : parking, prononcez-le à l'anglaise et ça change complètement. Mais je crois que ce qui m'énerve le plus, c'est qu'ils ont une tendance à dénaturer la langue française en permettant de faire abstractions de ses exceptions, exemple : des chevals, si, si, ça existe et c'est admis dans les dictionnaires. C'est pas beau ça ? Ou bien prononcer le son f dans les oeufs. Ou encore le fait qu'on m'ait appris à l'école qu'on ne mettait pas d'accent ou de cédille sur les majuscules... (Il n'y a d'ailleurs que là que la cédille est vraiment utile : Berçy).

Neault said:
Pour beaucoup, cela a l'air d'une sorte de snobisme "écrit", mais en fait, il y va tout simplement de la possibilité ou non de s'exprimer dans une langue riche qui permet les nuances.

En supprimant les mots, nous supprimons les idées qu’ils contiennent. En dénaturant la langue, nous dénaturons notre capacité à la réflexion.
Ludwig Wittgenstein a dit « les limites de ma langue sont les limites de mon monde. » C’est vrai. Affreusement vrai. Ce qui ne peut être dit ne peut être pensé, et ce qui ne peut être pensé n’existe pas.
Lorsque l’on accepte que la jeunesse d’aujourd’hui soit ignorante et inculte, nous anéantissons une partie de notre univers, une partie de notre histoire, une partie de notre futur. Défendre une langue, ce n’est pas s’amuser par vain snobisme à étaler des règles dépassées, voire vieillottes, c’est s’accrocher à des fondations sans lesquelles rien ne sera jamais bâti.
Lire est une forme de liberté. Ecrire convenablement est une forme de respect pour les lecteurs.
Ca fait plaisir, nouvel arrivant, nouvel argument !

Comme j'ai pas envie d'écrire dans le sujet présentations, salut et bienvenu à toi !
 

Lib

Ancient Mariner
Neault said:
Tout à fait faux comme raisonnement, fora est bien le pluriel de forum, et peu importe ce que les franchouillards en disent. De la même façon, les "maîtres" ont réussi l'exploit de traduire n'importe comment des termes étrangers : New-York alors que l'on dit Nouvelle-Orléans (on se devrait de dire ou Nouvelle-York ou New-Orleans), karaté (avec un e accent aigu) alors que l'on dit kamikaze (que l'on devrait aussi prononcer kamikazé), bref, lorsque les règles franchouillardes sont stupides, il est normal de respecter la règle originale de la langue dont le mot est issu. Pour moi, un forum, des fora. Le reste c'est de la gentille polémique qui n'a de sens qu'ici. Le jour où les français auront des règles de conversions intelligentes, je conseillerai de s'y plier, en attendant, il vaut mieux se référer à la forme originelle du terme que l'on emploie. Autrement dit, un medium c'est un support et son pluriel est media, sans accent. On peut accepter médias dans la forme francisée, mais en aucun cas média qui ne veut rien dire. Un medium n'a jamais été un voyant, c'est au contraire une déformation du sens premier qui signifie bien "véhicule" si l'on veut trouver un mot approprié.
Je ne peux qu'être entièrement d'accord avec la première partie de ton post et je te remercie d'en remettre une couche, car ça n'a pas l'air clair pour tout le monde : il n'y a rien d'intolérable ni même de contraignant à écrire à peu près bien. On ne demande pas la lune. De plus, regardez vos calendriers : 2006 ! On a des ordinateurs avec des correcteurs orthographiques que nos ancètres n'auraient même pas imaginés ! Nos grands-pères qui se faisaient taper sur les doigts à coup de règle en fer auraient donné beaucoup pour avoir un truc comme ça.

Bon, tu penses bien que je ne suis pas d'accord avec la deuxième partie, et à mon tour d'en remettre une couche :

Je suis Français (navré), je parle français (désolé). Pas latin. Je ne dirais jamais que j'écris sur des fora, que je regarde des pepla malgré tous les ultimata que tu pourras me lancer.

Je ne sais pas où tu as vu qu'un médium n'était pas un voyant, mais alors il faudra prévenir les gens, à commencer par ceux qui font les dictionnaires. "Ramenez votre dico contenant le mot "médium" et nous vous le changerons gratuitement !"
Tiens tant que j'y suis, sais-tu que le mot "médias" ne vient pas du latin ? Mais de l'anglais ! Et oui, c'est comme ça, c'est la vie. C'est l'abreviation du terme anglais Mass media qui, lui, vient certes du latin, mais c'est pas nous qui l'avons trouvé. On a ensuite francisé le terme. C'est désormais un mot français. La langue française est une langue vivante, il faut l'accepter.

Question subsidiaire : quand il ne t'en reste qu'un dans ton assiette, tu dis "ravioli", ou "raviolo" ?  ;)

Pour les villes, c'est un autre problème. Pour la Nouvelle-Orléans et New-York, ça me parrait assez évident : fais un peu d'Histoire et tu découvriras (Oh ! surprise !) que la Louisianne était française. Ce n'est pas tout : New-York s'appelait La Nouvelle-Amsterdam. Tu peux peut-être l'appeler comme ça si tu veux...  ::)

Mais le problème de la traduction des noms de villes est plus complexe. Non, il n'y a pas de règle. C'est le temps qui a fait son œuvre. Tout dépend des relations entre les gens, entre les villes. On traduit plus souvent des capitales (Londres) où des villes plus difficilement prononçables (München, Warszawa). Un exemple assez rigolo, est le cas de Ratisbonne, que chez nous on a toujours appelé Regensburg car c'est une ville jumelée avec la notre et où allaient les classes d'Allemand. Ratisbonne, ça me fait ringard, très XVIIe siècle...
Tu dis qu'il faudrait des règles précises, mais c'est impossible avec une langue vivante autant chargée d'Histoire que la notre. Il faudrait alors supprimer les exceptions, les verbes irréguliers, les spécificités régionales (et vous, vous êtes sac, poche ou pochon ?  :bigsmile: ).

Bonne chance pour ton combat.

Et ça c'est pas un beau message de bienvenue !  :p  :cheers:
 
Top