1. This site uses cookies. By continuing to use this site, you are agreeing to our use of cookies. Learn More.

The final frontier, coté guitare

Discussion in 'Forum Francophone' started by Biff, Aug 30, 2010.

  1. Biff

    Biff Prowler

    Aller hop, le traditionnel topic sur les solos :)
    J'imagine que le travail a déjà été fait, mais ça m'amuse beaucoup de chercher le "qui fait quoi".
    Voilà sur qui je miserais, mais j'ai encore quelques doutes

    1. S M
    2. S M G
    3. S
    4. M S
    5. G
    6. M S
    7. S M G S
    8. G
    9. M
    10. S M G

    Difficile à définir les solos sur Starblind...
     
  2. Jérôme

    Jérôme Trooper

        J'essaierai de m'y coller, Biff, mais vraiment plus tard pour cause de rentrée scolaire et surtout de grande naserie de ma part sur la question bien que... Je ne te promets rien...
        Jérôme.
     
  3. Biff

    Biff Prowler

    Après un petit tour sur la partie anglophone du forum, voici le détail des morceaux :
    http://forum.maidenfans.com/index.php?topic=19980.0


    Quelqu'un pose notamment la question de "The Isle of Avalon", à savoir si on a Dave puis Adrian, ou Adrian tout seul. J'ai un gros doute sur ce le premier solo.
     
  4. Lib

    Lib Ancient Mariner

    Voici mon analyse des solos.

    - The Final frontier -

    6:32 (Adrian) - un solo très travaillé de la part d'Adrian, divisé en 4 mouvements principaux sur le riff du couplet. Les deux premiers contiennent les gimmicks rock classiques, les deux suivants sont plus originaux avec un plan de tapping sur le 3è et une jolie descente au début du 4è.

    7:00 (Dave) - Solo typiquement Murray sur deux riffs de refrain (qui est presque le même riff en fait). Très époque "Fear of the Dark" dans l'esprit.


    - El Dorado -

    Le seul passage estampillé "3 Amigos" de l'album. Le plus intéressant dans ce passage est en réalité la rythmique. Le break central de la chanson est constitué d'un même riff, assez complexe, joué cinq fois de manière différente, avec des intentions rythmiques et des sons qui changent à chaque tours.

    3:41 (Adrian)
    3:53 (Dave)
    4:06 (Janick)


    Excellent solo à chaque fois dans le style très marqué de chaque guitariste. Les durées sont courtes et ils vont à l'essentiel. Adrian délaisse toutefois les gimmicks rock pour laisser la place à un solo plus purement Heavy Metal avec "palm muting" et autres joyeusetés. Le solo de Dave est bondissant, toujours en direction des aigus. Celui de Janick est un modèle du genre, avec la nervosité qui le caractérise…


    - Mother of Mercy -

    2:55 (Adrian) - Sur un riff spécial pour le solo, Adrian nous délivre ici une fois de plus un solo très structuré sur une durée plutôt courte (2 mouvements). Une première descente sur un plan rock mène à une fin très rythmique avec harmoniques artificiels. Le deuxième mouvement est un plan rock rapide classique qui se fini de façon mélodique.


    - Coming Home -

    3:31 (Dave) - Première difficulté avec ce solo. Le son est nouveau. Un son presque clean avec un effet de phasing ou quelque chose dans le genre. On pense tout de suite à quelques solos des tous premiers albums, typique de ces passages calmes ("Strange World" Prodigal Son", "22 Accacia Avenue", "PowerSlave",…) Le solo attaque avec un magnifique glissé. Il est basé sur la structure d'un couplet.

    3:59 (Adrian) - Et sur la structure des pré-refrains, Adrian attaque un solo plus distordu et plutôt mélodique. Le solo suit le plan rythmique qui conduit au refrain et déborde sur ce dernier pour conclure, dans la lignée par exemple de "Wasted Years".


    - The Alchemist -

    3:05 (Janick)
    - À morceau typiquement Gers, Solo 100% Gers ! Sur une rythmique qui est celle du pont "I am the master of the tides", modifiée est transposée d'abord en LA sur la première partie, et en Ré sur la deuxième. Pour enfin retourner en Mi lors du passage mélodique final (joué en l'occurrence par Dave et Janick). Le solo est bien structuré autours des différents mouvement et Janick nous fait un petit tour d'horizon de ses spécialités. A noter que le petit gimmick à 3:12 est tellement estampillé 100% pur Gers qu'on le retrouve à 4:05 dans le solo de "Out of The Silent Planet"…
    Le solo se termine par un petit sweep des familles, à la Gers une nouvelle fois, c'est à dire qu'il ferait se bouffer une c**ille à n'importe quel prof de guitare, mais nous ce qu'on veut, c'est du sang et des tripes !


    - Isle Of Avalon -

    3:49 (Dave)
    - Sur le premier break instrumental, le solo de Dave est articulé en deux parties : une première où le riff est joué de façon saccadé et une deuxième où le riff est joué de manière lâchée. Sur la première partie on reconnait immédiatement le style propre à lui, mais le solo change vite de direction, pour devenir plus nerveux sur la fin de la première moitié. La suite est jouée plus dans les graves avec un style "palm muting" qui n'est pas son habitude. Il s'en sort grace à une remontée spectaculaire dans les aigus dont il a le secret pour finir par une descente en tremolo picking du plus bel effet.

    4:31 (Adrian) - Nouveau break instrumental. Cette fois ci, en 7/8, ce qui n'est pas fréquent chez Maiden qui, s'ils n'ignorent pas les mesures impaires ou composées, n'en font pas leur marque de fabrique. Le solo sera forcément original car en 7 temps, on ne peut pas ressortir des plans préemballés, type les plans rock. Le solo est donc plus empreint de feeling et trouve son intérêt dans la durée. certains passages contiennent de l'harmoniseur  et divers delays. Le final est très rythmique, typiquement Adrian époque "Somewhere in Time"


    - Starblind -

    1:58 (Adrian)
    2:34 (Adrian)
    3:04 (Adrian)


    Ces trois solos sont sur le riff des couplets et parfois même pendant les chant pour le 1 et 3, ce qui les rends assez inutiles et pas très intéressants. Mais bon… Un petit doute persiste sur le premier qui serait peut-être de Dave, car joué sur le micro manche. C'est pas trop l'apanage d'Adrian. Mais je pense quand même qu'il s'agit bien de lui (qui peut changer de micro une fois de temps en temps, pourquoi pas ?)

    4:15 (Adrian) - Une nouvelle fois un plan en 7/8, décidément… Un solo très Jazz Rock avec quelques petits bruitages et pseudo-hésitations.
    4:43 (Dave) - Dave remet un peu de Rock'n Roll là dedans, avec un solo hyper rentre-dedans sur un nouveau riff en 4/4 cette fois
    4:53 (Adrian) - Mais c'est de courte durée car Adrian reprend la main pour la montée finale, toujours sur le même riff.

    5:48 (Adrian) - Sur le riff de l'intro, un petit solo en son clair, qui fait penser à du Hendrix, type "Little Wings" ou quelque chose dans le genre…


    - The Talisman -

    5:56 (Janick)
    - le debut du solo est constitué surtout d'effets de jeu avec tremolo bar et balance de droite à gauche, le tout sur une magnifique partie mélodique de Dave qui passe presque devant.
    La suite à partir de 6:19 est le véritable début du solo. Un solo dans la pure lignée de Blackmore époque Rainbow avec de magnifiques successions de bends et de pre-bend/release.


    - The Man Who Would Be King -

    0:00 (Dave)
    - Un petit solo-mélodie d'intro typique de Dave type "Deja-vu" ou autres "Fates Warning".
    3:57 (Dave) - Sur une nouvelle partie instrumentale surprenante et assez psychédélique, Dave nous livre là un magnifique solo, tout en punch, hyper distordu et très en retrait dans le mix. Ce retrait est je trouve plutôt bien vu car il permet d'apprécier la beauté de la partie tout en permettant à Dave de se lâcher sans saouler. En tout cas un morceau de bravoure de la part de notre ami.


    - When The Wild Wind Blows -

    4:42 (Adrian) - Sur la rythmique de la deuxième partie du morceau, un solo typique d'Adrian en Mid-tempo. Il utilise à nouveau l'harmoniseur et le final avec la corde grave en bourdon n'est pas sans rappeler "Back in the Village"

    5:22 (Dave) - Sur une nouvelle partie mélodique typique de Harris, c'est du tout cuit pour Dave, ça. Un peu à l'instar de "The Longest Day". Un petit coté "Bonsoir Paris ! " mais le solo tourne vite plus agressif et expressif avec un final dont seul Dave a le secret.
    5:48 (Dave) - La polémique a été lancée est j'ai choisi mon camp. Je pense que ce solo est toujours de Dave. Certes, le style très fou fou fait penser à Janick, mais le son n'est clairement pas le sien. Pour moi, c'est la suite du solo de Dave, interrompue par le break. Pour l'occasion, Il utilise un micro chevalet, ce qui accentue l'impression qu'il s'agit de Janick.

    8:39 (Janick) - sur la rythmique de la troisième grande partie de ce morceau, Janick (cette fois c'est lui, c'est sûr ! ) nous livre un solo tout en dégringolade qui finit un peu en queue de poisson, impression accentuée par la cassure rythmique. Mais l'ensemble du solo est sublime, plein de rebonds et d'ornements.


    Voilà, j'ai essayé de faire une analyse plus fine que juste les durées et les noms des types en particulier pour justifier mes choix...
     
  5. Biff

    Biff Prowler

    Superbe analyse, chapeau !  :notworthy:
    Il faut que je re-écoute tout ça avec les commentaires sous les yeux.
     
  6. Ben

    Ben Invader

    Respect Lib...  :ok:

    J'apprécie encore plus cet album maintenant. :shred:
     
  7. Jérôme

    Jérôme Trooper

          "De course" posts de Biff et de Ben pour post de Lib...
          En ce qui me concerne, je regrette de ne pas pouvoir jouer dans la cour des grands que vous êtes sur le sujet, surtout que maintenant que Maverick a fait son commentaire sur"The Iron Maiden Commentary" le mien serait trop influencé par le sien et les vôtres (en effet, si vous cliquez dans son commentaire sur les "Lyrics", il y a une indication sur qui de Murray, Smith ou Gers joue les solos...
          De toutes les façons, pour vous tous:  :ok::cheers::clap::applause::okok::nana: + :dancinggeek::edmetal::rocker::shred: et surtout  :notworthy:...

    Jérôme.

    PS: je ne dis pas que c'est leur meilleur album, ni que c'est celui que je préfère, mais je peux vous dire que c'est celui que j'ai écouté le plus et que j'écoute le plus depuis que j'ai acquis un album de Iron Maiden après chaque sortie respective, il doit bien avoir une explication à cela, chacun dans le contexte de sa vie (je précise que je fonctionne beaucoup au feeling...),
    merci de m'avoir accordé un peu de votre temps et de votre attention que je respecte au plus haut niveau...
           
     
  8. Ben

    Ben Invader

    Ouaip, M@verick est de retour, et il est déchaîné comme d'habitude  :p (cf son commentaire de Starblind).

    A part ça, je suis toujours impressionné par les musicos qui te font une analyse d'un album à peine sorti, c'est la classe!

    Dernière chose, Jérôme, le "de course", c'est un délire ou une simple mauvaise traduction?
     
  9. Jérôme

    Jérôme Trooper

        Salut Ben, j'ai posté quelque part en Post Scriptum ce qui suit:
    "De course", étant un mélange de français et d'anglais qui m'a toujours fait marrer, "of course" en anglais="bien sûr" en français, et "of" en anglais= "de" en français pour ceux qui ne savaient pas, toutes mes excuses à ceux qui savaient et qui doivent trouver cette précision naze...

    Jérôme.

    PS: tout à fait d'accord avec toi pour: "A part ça, je suis toujours impressionné par les musicos qui te font une analyse d'un album à peine sorti, c'est la classe!"
     
  10. Lib

    Lib Ancient Mariner

    C'est Forostar qui est le "trouveur" officiel de qui-fait-quoi-niveau-solo sur le site du Commentaire. Malgré l'extrême pertinence habituelle de ses choix, je suis exceptionnellement en désaccord avec lui au sujet du solo à 5:48 de 'When The Wild Wind Blows'. Je lui en ai fait part et il m'a avoué qu'il doutait fortement sur celui là. Il reste néanmoins sur Janick alors que moi j'ai choisi Dave. Si ce morceau est joué live, le doute sera levé.

    Euh, sinon, je suis bien content que mon analyse vous plaise, je pensais que c'était plutôt un peu nunul.  :bigsmile: J'ai essayé d'être suffisamment clair pour tout un chacun alors des fois j'ai un peu inventé des mots, mais sinon, j'ai bien été obligé de jargonner un minimum parce que il y a des trucs qui portent des noms et qu'il faut appeler "un chat" "un chat".

    Et puis zut, c'est un thread pour les gratteux non ?  :p
     
  11. Ben

    Ben Invader

    Je suis bassiste, je peux rester?  :ninja:

    :D
     
  12. Peschane

    Peschane Trooper

    Je suis une brele immense en musique et ton analyse me fout sur le c... :eek:
    Par contre, comme toi, mais seulement au feeling dans mon cas, dans le "style musical", je suis persuadé que le solo à 5:48 de WTWWB est bien oeuvre de Dave!  :halo:
     
  13. Biff

    Biff Prowler

    Je confirme aussi ma position sur le fait que Dave joue très probablement le solo à 5:48 de WTWWB. J'invite ceux qui doutent à ré-écouter la fin du solo de The Number of the Beast sur le Live Death on the Road (pour le coté fou-fou de Dave).
     
  14. Lib

    Lib Ancient Mariner

    Pauvre nouille ! Après ré-écoute, c'est le riff du pré-refrain en fait... Voilà, c'est histoire d'être précis.


    Sinon, tant que j'y suis, il y a un petit passage absolument succulent et, même s'il ne s'agit pas à proprement parler d'un solo, je vais vous en entretenir deux mots ici. À noter que les non-musiciens et autres brèles en musique auto-proclamées pourront tout à fait suivre...


    Dans 'The Man Who Would Be King", il y a 2 intros. Une première douce avec du chant puis une montée avec des pèches et une mélodie entêtante qui tourne (signée Davey ! )

    Cette petite mélodie est une petite merveille de décalage rythmique. J'ai mis un petit moment à vraiment capter où était le piège dont la solution se trouvait en fait dans mes cours de math de CE2.

    - Il faut savoir pour les non-musiciens, que deux mesures à 4 temps comptent 16 croches. C'est comme ça, acceptez le sans comprendre -

    La mélodie de Dave est une mélodie construite sur des groupes de 3 notes, jouées en croches.
    - Un bourdon, c'est à dire une note - plus grave que les autres - qui reste toujours la même. Nous l'appellerons BOU et deux notes plus aigües qui évoluent le long du thème et auxquelles nous donnerons des petits noms. Le cycle mélodique, joué sur 2 mesures, comprend 5 groupes de notes comme ceci.

    Vérifiez qu'il n'y a personne autour de vous et chantez avec moi :

    Et là vous me dites : "Oui ! mais 5x3=15 croches et tu nous dis que il y a 16 croches, il en manque une !" et non seulement je vous félicite de suivre aussi bien, mais en plus vous avez raison. Ce qui fait qu'un cycle de deux mesures est conclu par le début du cycle suivant. En l'occurrence un BOU. Oui, mais au cycle suivant puisque 2x16=32 et que 2x15=30, les deux mesures seront conclues par les deux premières notes du cycle suivant, à savoir BOU et Da.

    Et ainsi de suite pendant 32 mesures soit 16 cycles.

    Question : où va donc en être Dave arrivé à la fin de son plan ?

    Ce qui m'amène à vous livrer la transcription musicale la moins académique de tous les temps qui suit.

    Et oui, la boucle est bouclée puisqu'il termine par la mélodie du début ! Bravo David !

    Voilà, c'était juste histoire de mettre le doigt sur cette partie que je trouve fantastique et qui nécessite bien plus de précision et de rigueur que n'importe quel solo de guitare car ici la moindre erreur est fatale et il est impossible de retomber sur ses pattes car les mesures n'attaquent jamais sur la même note.
     

Share This Page